Jean-Guy Beaulieu, président
Jacqueline Paquet, 1re vice-présidente
Antonin Falu, 2e vice-président
Jean-Marie Paquet, directeur
Jean-Paul Paquet, directeur
Georgette Roussel, directrice
Oeuvre de collaboration 
réalisée par :

• Antonin Fallu
• Jacqueline Paquet
• Claudette St-Pierre
• Denise Thériault
• Georges-Henri Tremblay, ptre
• Louis-Paul Tremblay
à l'occasion du centenaire de l'arrivée du premier curé de Sayabec,                 
Joseph-Cléophas Saindon, en 1896.
Oeuvre de collaboration réalisée par :

• Jean-Claude Gagné
• Lorraine Jean
• Ginette Lemieux
• Francis Ouellet
• Jacqueline Paquet
• Jean-Paul Quimper
• Claudette Turcotte
De la part de notre comité central, c'est un mot de remerciements à toute l'équipe de L'Écho sayabécois qui a pris l'initiative de la préparation du programme-souvenir et qui en a assumé le coût de l'impression.

C'est un mot de remerciements à tous ces commanditaires, à tous ces généreux donateurs qui nous ont encouragés à réaliser un programme bien rodé et que sans leur appui financier nous n'aurions pu mettre à exécution.

C'est un mot de remerciements à tous ces bénévoles qui ont accepté de s'impliquer dans nos nombreux comités.  Nous constatons avec plaisir que chacun a mis à profit ses talents au service de la communauté paroissiale dans un admirable esprit de solidarité.  Ce travail à la chaîne nous permet d'arriver allègrement aux fêtes du centenaire que nous souhaitons réussies, intéressantes, joyeuses et vivifiantes.
Il était une fois un village nommé Sayabec qui fêta le centenaire de son érection canonique en 1994. Un livre, Je vous raconte Sayabec  fut écrit pour la circonstance.

Le comité responsable de la réalisation de ce livre, après avoir analysé sa capacité de rendre justice à tous les pionniers et à leurs descendants, avait jugé bon de ne pas inclure un chapitre sur les familles de Sayabec.  La grande aventure a débuté en avril : une invitation fut adressée aux familles dans L'Écho sayabécois avec une feuille-guide pour les aider dans la recherche qu'on voulait unifiée et diversifiée.

L'échéance de la publication fut décidée : 1996, centenaire de l'arrivée du premier curé, monsieur CLéophas Saindon. Vous en conviendrez, ce curé qui a exercé son ministère 45 ans à Sayabec fait figure de proue dans la grande famille de bâtisseurs; c'est pourquoi il ouvre le livre.

Page après page, vous rencontrerez des visages connus et aimés, vous découvrirez des inconnus, gens de chez nous, dignes figures de notre histoire et vous vous interrogerez sur des absences que nous regrettons autant que vous.

Vous observerez avec joie des photos du patrimoine sayabécois que la couleur met en valeur : les vitraux installés à la construction de l'église, en 1930, les stations de chemin de la croix et un gros plan sur les noms des pionniers qui ne figurent pas dans le livre; quelques photos rappellent les petits bonheurs et les durs labeurs des générations qui nous ont précédés; les noms des rues font référence aux anciens dont vous repérez la courte histoire dans ces pages.

Quelques pièces d'archives familiales et paroissiales veulent évoquer le souvenir du curé fondateur, le vécu de nos ancêtres, leur esprit de foi, leur sens des responsabilités et leur solidarité.

Cette fois, j'avais congé de l'écriture mais je n'ai pas quitté de l'œil l'équipe qui a complété mon récit historique, Je vous  raconte Sayabec.

Vous pouvez me croire, l'amour des personnes et le désir de regrouper le plus de gens possible sous-tendent cette production, Si les familles sayabécoises m'étaient contées, joyau de notre histoire locale.

                                                               Un témoin privilégié,
Dès la mise en chantier du projet, la communication verbale et écrite s'est enclanchée et l'accueil de nos démarches a permis de vous présenter 474 familles; ''les pionniers qui ont demeuré à Sayabec et leurs descendants qui y demeurent encore, les gens établis à Sayabec avant 1970 et leurs descendants résidant à Sayabec.

Vous noterez des nuances d'une page à l'autre, chaque famille offre une histoire unique. On s'est inspiré de la feuille-guide qui demandait des informations précises et suggérait de rappeler des ''souvenirs, phrases souvent répétées par les parents, faits marquants, surnoms, patois...'' Voilà ce qui a donné du pittoresque ici et là.

À la lecture de certains textes, il vous reviendra des détails ou des anecdotes que vous regretterez d'avoir oubliés ou omis; nous vous suggérons de les ajouter en annexe dans les pages de notes personnelles pour que votre vécu familial survive aux départs.


                                                         Bonne et fructueuse lecture.
                                                                      L'équipe  
Vous avez lu et relu ''Je vous raconte Sayabec''. Vous avez noté des faits et des noms que vous auriez souhaité y trouver.  Vous avez apprécié notre histoire que le sympathique ''père Jos'' vous a racontée avec bonheur. Il nous a fallu rééditer avant les fêtes du Centenaire et la deuxième édition est épuisée.

Je revois la vaillante équipe s'activer à faire le plan du livre avec des critères précis, à concevoir la présentation avec   créativité et à travailler avec constance dans l'unité et la bonne humeur. La qualité de la production témoigne l'intensité   de l'engagement de ces bénévoles.

Dans la continuité, nous avons publié ''Si les familles sayabécoises m'étaient contées'', suite logique du livre du Centenaire.  Autre production qui met en valeur notre patrimoine humain.

C'était hier, il me semble qu'une nouvelle équipe a entrepris cette tâche monumentale. Formuler des objectifs de production, bâtir une démarche qui rejoindrait toutes les familles et les inciterait à collaborer, entretenir une publicité dans L'Écho sayabécois et rencontrer les hésitants pour les décider à bâtir leur page furent un souci constant pour l'équipe soucieuse de traiter équitablement toutes les personnes susceptibles d'y figurer. Une autre grande aventure   de bénévolat qui a progressé dans l'harmonie avec une implication fidèle de l'équipe qui n'a ménagé ni son temps, ni ses énergies, ni son talent pour doter  Sayabec d'une production éloquente qui immortalise nos ancêtres, leurs descendants et les familles installées chez nous depuis  un quart de siècle.

De mille et une façons, vous répétez que ces livres vous sont précieux, qu'ils ne se démodent pas et que vous y  référez fréquemment, c'est tout à votre honneur d'avoir su évaluer ces pièces uniques authentiquement sayabécoises et d'en parler avec fierté. Vos propos récompensent à répétition les bénévoles responsables de ces productions qui  se sont investis  intensément par amour des gens et du chez-nous. Soyez-en remerciés.


                                                       Jacqueline Paquet, responsable
                                            Livres du centenaire et des familles sayabécoises
Réalisation :                                   L'Écho sayabécois
Page couverture
Conception graphique :                        Stephen Girard
Photo '' Sayabec, village en devenir'' : Louise Pelletier
Cent ans d'histoire, cent ans de souvenirs, j'en ai certainement oublié. On m'avait demandé de souligner des évènements marquants, d'identifier des pionniers dans divers domaines, de décrire des images et des lieux du quotidien des Sayabécoises et des Sayabécois. J'espère bien avoir fait le tour.

Bien sûr, des centaines de familles ont enrichi cette histoire par leur talent et leur courage. Chacune aurait mérité une place d'honneur dans ce livre. De crainte que ma mémoire soit la cause d'injustice envers certaines d'entre elles, j'ai préféré m'abstenir de toute énumération.

Je termine donc ici le récit de notre petite histoire, sachant très bien qu'avec les années on se souvient mieux des bons moments et qu'on réussit même à taire ou à embellir la misère d'autrefois. Peut-être que dans cent ans, un autre comme moi, en parlant d'aujourd'hui, racontera que...